Sur la voie des gagnants

Timon Jöhnke souffre d’un handicap moteur. Pourtant, cela ne l’a jamais freiné. Cet agent de transport se sent désormais bien intégré chez Dachser.

Logisticien par passion
Logisticien par passion

C'est au travail que Timon Jöhnke se sent le mieux, surtout lorsqu’il y a de la vie autour de lui. « Je
ne pourrais pas m’occuper que de papiers, de facturation et de chiffres », déclare ce jeune homme
de 24 ans affecté à la gestion de la flotte du centre logistique Dachser de Hanovre. « Ce que je préfère, c’est le contact direct avec les conductrices et les conducteurs. » Il a trouvé « passionnant » d’accompagner un conducteur pendant quatre semaines dans son camion durant sa formation.

Ce qui à première vue peut sembler assez « normal » est en fait une performance plus que remarquable. Originaire de Burgdorf (Basse-Saxe), Timon Jöhnke a souffert de lésions cérébrales
durant la période périnatale et est atteint d’une infirmité motrice cérébrale. Sa mère connaissant
des complications durant sa grossesse, l’accouchement a été provoqué à la 28e semaine.

Ce handicap a valu à Timon une scolarité compliquée.Au terme de ses quatre premières années
de primaire, il a dû subir une opération. Conséquence : il lui a fallu se réapproprier de nombreuses
aptitudes. À l’époque, il n’était pas possible de fréquenter le lycée communal en fauteuil roulant.
Ce jeune homme courageux est donc entré dans un établissement d’enseignement spécialisé
à Hanovre, à 20 kilomètres de chez lui. Un service de transport adapté était mis en place, mais dès qu’il le pouvait, il préférait se débrouiller seul et prendre le bus ou le train. Après avoir obtenu le diplôme de sa 10e année de scolarité, il a poursuivi ses études dans un lycée professionnel
d’économie à Burgdorf, tout près de chez lui.

Un esprit combatif impressionnant

Lorsqu’il a postulé à une formation d’agent d’exploitation logistique et transport, le parcours particulier de Timon Jöhnke a fait forte impression chez Dachser. Le groupe n’a donc pas tardé à répondre positivement à sa demande.

« Bon nombre de mes camarades de classe n’ont envoyé que quelques candidatures. À cause de mon handicap physique, j’ai dû en envoyer 40. J’ai donc été très fier lorsque j’ai reçu la réponse positive de Dachser », explique Timon Jöhnke. En quatre ans maintenant, il n’a jamais regretté d’avoir intégré cette entreprise dynamique au rayonnement international.

« Personne ne m’a jamais fait de remarque désobligeante sur mon handicap. Chez Dachser, je me sens vraiment accepté et intégré. La logistique est un secteur d’avenir ouvert sur le monde. Je trouve ça très intéressant. »

Durant sa formation en alternance, il a suivi des cours théoriques à l’école professionnelle et travaillé à l’agence Dachser de Langenhagen. « J’ai beaucoup apprécié les semaines d’enseignement à l’école qui m’ont aussi permis de me concentrer sur mes devoirs à la maison. »

Timon Jöhnke est très apprécié par ses collègues
Timon Jöhnke est très apprécié par ses collègues

Un métier d’avenir

En août 2021, son diplôme en poche validant ses trois années de formation, Timon Jöhnke a été engagé par l’agence Dachser European Logistics de Langenhagen dans le service de gestion de la flotte. Aux côtés de Sascha Steinemann, gestionnaire de flotte de longue date, il accompagne les conductrices et conducteurs qui transportent toutes sortes de biens industriels pour le domaine d’activité European Logistics, tout en gardant le contact avec le quai. Il est ainsi chargé d’assurer la coordination des formations des conductrices et des conducteurs, la documentation et également la gestion des tenues de travail. Le jeune homme apporte son soutien partout où cela est nécessaire. Rien d’étonnant donc à ce qu’il soit très apprécié.

« Je souhaite m’améliorer en permanence, c’est le plus important pour moi dans la vie », confie Timon Jöhnke. Actuellement, il approfondit ses compétences informatiques dans le secteur logistique. Par ailleurs, il aide le service des douanes en établissant les décomptes des droits à régler par les clients. Les besoins en la matière ont massivement augmenté depuis que le Royaume-Uni est sorti de l’UE. Avec malice, le jeune homme aime à se présenter comme un « gagnant du Brexit ».

Un « gagnant », Timon Jöhnke l’est, et à bien des égards. Malgré son handicap, ce passionné de
football et de fitness, qui encadre aussi de jeunes sapeurs-pompiers, s’est farouchement battu
pour mener une vie indépendante. Mais pour lui, toutes ces activités sont loin d’être suffisantes.
Dans sa vie privée, il a passé son permis de conduire et, à force d’entraînement, il est parvenu
à se libérer de son fauteuil roulant la plupart du temps. Dans sa vie professionnelle, il rêve de
travailler de manière encore plus autonome dans la gestion de flotte et peut-être de passer son
diplôme de spécialiste en gestion des transports en alternance. « Je souhaite continuer sur ma
lancée chez Dachser. »

Contact Lou-Edel Bellaton